CYNRGIE LOGO 2

Comportement canin et bien-être
Accompagnement du chien et de l’humain

Repenser notre rapport au vivant

CYNRGIE LOGO 2

Comportement canin et bien-être
Accompagnement du chien et de l’humain

Repenser notre rapport au vivant

L’insécurité : grand mal caché du monde moderne

3

Sommaire

L’insécurité est probablement l’une des choses les plus mal comprises et pourtant source de troubles comportementaux.

Mais d’abord, de quoi parle-t-on ?

‎Vivre dans un environnement où on identifie un risque direct pour notre intégrité ? On s’en rapproche mais pas tout à fait…

Un manque de confiance en l’avenir ou dans les autres ? Et si c’était une conséquence …

Le fait de ressentir de la peur lorsqu’on se balade seul dans une rue sans lumière la nuit ? Non, ça commence bien avant ça …

Le point commun de tout ça : se sont des choses conscientes.

✳️ L’insécurité c’est avant tout quelque chose d’inconscient. Au sens de la théorie polyvagale, elle résulte de l’activité du système nerveux autonome (SNA) lorsqu’il détecte des signaux de danger. En particulier sont mis en jeu les systèmes orthosympathique et parasympathique voie vagal dorsal.

A l’inverse, c’est la voie vagale ventrale, étroitement liée aux comportements sociaux et à la régulation émotionnelle, qui s’active lorsque des signaux de sécurité sont détectés dans l’environnement.

L’insécurité survient dès lors que le SNA détecte des « mauvais signaux » dans l’environnement. C’est elle qui va pousser un chien à réagir, s’opposer, fuir (voie sympathique) mais aussi s’inhiber voire se dissocier en cas de danger considéré comme mortel par l’organisme (voie vagale dorsale).

C’est aussi elle qui va vous pousser à vous énerver après votre chien lorsque quelque chose échappe à votre contrôle.

➡️ Il s’agit avant tout d’une perte inconsciente de contrôle et dans ces cas là, tous les mammifères ont le même réflexe en première intention : (re)mettre du contrôle sur leur environnement.

✳️ mais l’insécurité peut être beaucoup plus invisible et perverse que ça. L’insécurité débute dès qu’il y a perte de contrôle, dès qu’il est impossible de réguler ses états émotionnels.

Le monde moderne nous envoie de nombreux signaux d’insécurité au quotidien. Les stratégies de marketing l’utilise constamment pour nous pousser à prendre des décisions hâtives, non rationnel. La surstimulation entraînant la réaction … en l’occurrence, l’achat compulsif.


🏠 En fait, notre monde est construit sur ce schéma : faire en sorte de précipiter nos comportements en nous mettant dans une situation que l’on ne peut pas gérer émotionnellement.

Et ça commence dès le plus jeune âge. Je suis effaré de voir à quel point certains jouets mettent la pression à l’enfant pour le pousser coûte que coûte à agir avec précipitation. Là encore, surstimulation => réaction impulsive

Inconsciemment, on réagit à un trop plein d’informations et d’émotions. L’organisme détecte de l’insécurité ponctuellement.

Les mêmes phénomènes physiologiques sont d’ailleurs mis en jeu lorsque l’on joue avec un jeune chien jusqu’à ce qu’il perde le contrôle : l’activité nerveuse orthosympathique est alors prépondérante.

[Note : continuez à jouer avec vos chiens mais accompagner les au calme AVANT qu’il ne perde le contrôle 😉.

En soi, cela ne poserait pas de soucis si ça restait ponctuel. Sauf que plus un état nerveux est répété plus il devient un état nerveux par défaut.

De fil en aiguille, le SNA se « (re)configure » jusqu’à fonctionner par défaut en mode défensif. L’activité orthosympathique prend de plus en plus de place et le SNA détecte de plus en plus de signaux d’insécurité même dans les situations les plus anodines.

Un état insécure devient alors le terrain privilégié des troubles anxieux, dépressifs, des comportements agressifs ou encore réactifs.

Alors apprenons à détecter l’insécurité que subissent nos chiens. Apprenons à détecter notre propre insécurité.

Apprenons à réguler nos propres états, à mieux gérer nos propres émotions pour bannir l’insécurité de l’éducation de nos chiens. Et remplaçons la plutôt par un lien sécure avec nos chiens.

Et surtout, accompagnons nos chiens dans leur propre régulation et aidons les ainsi à mieux s’adapter à un monde qu’ils subissent bien plus que nous.

Nos contenus vous font écho ?

Vous avez envie de nous soutenir ?

voir plus bas
Nous suivre
Partager
Partager
Suivez-nous

Nos contenus vous font écho ? Vous avez envie de nous soutenir ?

voir plus bas
Articles liés
Sciences

Holisme, késako ?

Souvent, quand je parle d’approche holistique les gens me regardent avec des grands yeux Je pense que dans l’esprit collectif, ce terme a une consonance

Lire la suite
Mythes et idées reçues

L’illusion que ça marche

Quand j’étais petit, j’étais passionné par les tours de magie. Le propre du magicien : créer l’illusion que ça marche et ne surtout pas dévoiler

Lire la suite
Education et comportement

LA méthode positive

Quand on parle d’éducation, on fait souvent référence aux méthodes dont les plus couramment opposées sont les méthodes coercitives et LA méthode positive. A titre

Lire la suite
Articles liés
Sciences

Holisme, késako ?

Souvent, quand je parle d’approche holistique les gens me regardent avec des grands yeux Je pense que dans l’esprit collectif, ce terme a une consonance

Lire la suite
Mythes et idées reçues

Le “assis” ça suffit !

Je suis toujours autant surpris de voir à quel point le « assis » à une place importante dans le monde de l’éducation canine. Mais je suis

Lire la suite
Réflexions

Bébé arrive … mon chien est-il prêt ?

Ah l’arrivée de bébé…vous vous êtes surement déjà demandé s’il fallait préparer votre fidèle compagnon à cet heureux évènement et si oui, comment faire ?
Même en tant que professionnel, il y a plein de détails qui m’ont échappé et que je n’ai pas su anticiper correctement.

Lire la suite

You cannot copy content of this page