CYNRGIE LOGO 2

Comportement canin et bien-être
Accompagnement du chien et de l’humain

Repenser notre rapport au vivant

CYNRGIE LOGO 2

Comportement canin et bien-être
Accompagnement du chien et de l’humain

Repenser notre rapport au vivant

« L’enfer, c’est les autres » – Sartre

3

Sommaire

Aujourd’hui, ça fait 5 jours que j’ai redécouvert l’existence des canons à gaz effaroucheurs.

Pour ceux qui ne voient pas de quoi il s’agit, ce sont des sortes d’épouvantails de l’extrême qui font des bruits de coups de feu que l’on entend à plusieurs centaines de mètres.

Alors inutile d’y aller par 4 chemins : la période de chasse, c’est carrément soft à côté !

En bref, ça canarde dur dur. Parfois toutes les minutes en heure de pointe, au mieux toutes les 10/15 minutes. Faut reconnaitre que le bruit de détonation est extrêmement réaliste. Je n’irais pas à comparer ça à une zone de guerre pour ne pas manquer de respect aux innocents qui en sont victimes quotidiennement, mais franchement l’ambiance fait extrêmement froid dans le dos.

Ça terrorise les chiens du voisinage qui gueulent toutes la journée, les moutons dans le pré d’à côté sont en stress permanent, les oiseaux désertent la zone…seul mon chat, avec sa flegme légendaire, semble royalement s’en battre les steaks et continuer de faire virevolter comme si de rien n’était sa souris fraichement attrapée !

Tous les animaux, à l’exception de mon chat Pô donc (vous avez le jeu de mot j’espère), interprète ce bruit comme un danger. C’est d’ailleurs le but…

Le hic, c’est que l’effet ne se résume pas à éloigner quelques « nuisibles ». Ce genre de truc agit en profondeur sur les organismes de TOUS les êtres vivants (bon, sauf mon chat. Là il en a finit avec sa souris et roupille sur mes genoux…).

En tant qu’humain, nous avons heureusement la chance de savoir que le danger est imaginaire. Et pourtant, notre corps réagit bien comme si ce danger était réel. Alors pour les animaux (sauvages ou non), je ne peux qu’imaginer le désarroi que cela doit être.

Chaque détonation est vécue comme une agression. A chaque détonation, c’est un peu plus de stress, d’hypervigilance, de tension qui s’accumule. L’irritation grandit tandis que la patience des uns et des autres se réduit.

En bref, ces agressions répétées font progressivement tourner dingues et poussent TOUS les êtres vivants (est ce que j’ose un running gag avec mon chat ?!) à percevoir progressivement l’environnement comme un danger.

Je vous passe les détails, j’écris suffisamment là dessus.

Mais je crois surtout que cet épisode (qui est semble-t-il loin d’être terminé) révèle à quel point l’humain est capable de tout pour s’imposer à la nature, pour imposer son mode de vie envahissant, pour servir ses propres intérêts sans jamais tenir compte de ce qui l’entoure.

Je crois qu’il est urgent que l’humain arrête de chercher à soumettre le vivant et stoppe cette guerre éternelle qu’il mène contre lui.

Il en va des espèces dites « nuisibles » qui dérangent l’Homme et son mode de vie toujours plus productiviste. « Nuisibles » que nous chasserons pour donner lieu à la prolifération d’autres espèces qui deviendront à leurs tours des nuisibles.

Pensez aux renards que l’on chasse mais sans qui les populations de rongeurs vont forcément exploser démographiquement par exemple.

Il en va aussi du chien que l’on place dans un milieu de vie contraire à son espèce et qui ose simplement exprimer son mal-être via des comportements « dérangeants ». Chien qui n’aura généralement d’autres choix que de se soumettre à notre folie.

Il en va de nos progénitures auxquelles on offre un monde gouverné par un système en déperdition, qui n’auront là encore d’autres choix que de se soumettre à moins d’être traquer par le système qui voudra les remettre dans le rang…

L’éducation, l’environnement, notre rapport au vivant…tout est en lien avec un système qui s’auto détruit. Tout est un peu politique.

Tant que le système encouragera l’Homme à dominer le reste du vivant au lieu de l’aider à le respecter, on continuera de voir apparaitre des inventions de malheur et des théories fumeuses pour soumettre d’autres espèces, d’autres peuples ou d’autres religions dans le seul et unique but de mieux servir nos intérêts.

Tant qu’il n’y aura pas de véritable prise de conscience collective, notre espèce continuera de semer la terreur chez les autres espèces, tout comme chez ses semblables, sans même envisager un instant qu’une cohabitation harmonieuse est peut être possible.

D’ici là, c’est à nous d’agir et de militer à notre échelle.

Nos contenus vous font écho ?

Vous avez envie de nous soutenir ?

voir plus bas
Nous suivre
Partager
Partager
Suivez-nous

Nos contenus vous font écho ? Vous avez envie de nous soutenir ?

voir plus bas
Articles liés
Sciences

Holisme, késako ?

Souvent, quand je parle d’approche holistique les gens me regardent avec des grands yeux Je pense que dans l’esprit collectif, ce terme a une consonance

Lire la suite
Réflexions

Le calme, c’est quoi ?

Vaste sujet que de parler du calme. Pour certains, le calme consiste à apprendre au chien à ne pas bouger en présence d’un stimulus (un

Lire la suite
Articles liés
Sciences

Holisme, késako ?

Souvent, quand je parle d’approche holistique les gens me regardent avec des grands yeux Je pense que dans l’esprit collectif, ce terme a une consonance

Lire la suite
Réflexions

Accepter nos différences

L’autre jour, je jouais avec ma fille à un jeu qui s’appelle « mon premier verger ». C’est un petit jeu de société coopératif où il faut

Lire la suite
Education et comportement

LA méthode positive

Quand on parle d’éducation, on fait souvent référence aux méthodes dont les plus couramment opposées sont les méthodes coercitives et LA méthode positive. A titre

Lire la suite

You cannot copy content of this page