CYNRGIE LOGO 2

Comportement canin et bien-être
Accompagnement du chien et de l’humain

Repenser notre rapport au vivant

CYNRGIE LOGO 2

Comportement canin et bien-être
Accompagnement du chien et de l’humain

Repenser notre rapport au vivant

Changer de paradigme

4

Sommaire

Vous ai-je déjà parlé de mon amour pour Andrew Hale et son magnifique groupe Dog Centred Care ?! 😅😉

Son dernier post est (encore) une petite pépite. Si je les traduisais tous je ne ferais sans doute plus que ça 😅

Mais cette fois le hasard a fait que mon petit commentaire a été repris dans le milieu canin anglais. Un bon prétexte pour vous faire découvrir son texte en VF (vous vous en doutez, l’illustration correspond à mon commentaire 😉).

Bonne lecture.


Je voulais partager avec vous les raisons pour lesquelles je n’utiliserai jamais de méthodes ou d’outils aversifs/coercitifs sur mes chiens et pourquoi j’invite tout le monde à s’en éloigner.

J’ai trois chiens. Ils sont tous différents et sont chacun arrivés avec leurs challenges et leurs besoins spécifique en terme de soutien. Depuis qu’ils sont avec moi, j’ai appris tout ce que je pouvais sur eux : leurs caractères, leurs besoins en matière de sécurité et surtout leurs styles de communication ainsi que leurs préférences. Je m’efforce de ne pas faire passer la tâche, c’est à dire le comportement à accomplir, avant le (prendre) soin et de prendre en compte leur expérience émotionnelle dans tout ce que nous faisons ensemble.

En approfondissant mes connaissances, je suis devenu plus à même de les aider, de tisser un attachement sécure avec chacun d’entre eux et de les aider à s’orienter dans notre monde en les soutenant et en les aimant, d’une manière qui a du sens pour eux. Cela implique de gérer mes propres attentes et de rester attentif à leurs besoins, qui passent souvent avant les miens.

C’est pourquoi je n’utiliserais jamais de méthodes ou d’outils délibérément aversifs/coercitifs sur eux. Non seulement en raison de mon système de valeurs qui cherche à essayer de ne pas faire de mal aux autres, mais aussi parce que je les considère comme des membres à part entière de notre famille.

Pourquoi diable voudrais-je délibérément menacer, blesser ou faire pression sur un membre de ma famille ?

Il n’est certainement pas question pour moi d’être plus “ferme”, même si cela est perçu comme “laxiste”. De même qu’il m’est impensable de les menacer ou de les blesser pour satisfaire mes objectifs, mon égo d’humain.

Il est hors de question que je leur inflige un quelconque malaise en les plaçant dans des situations qu’ils ne peuvent manifestement pas supporter, pour être en mesure de “corriger les mauvais comportements” qui s’expriment dans ces conditions.

Il est hors de question que je leur impose ma perception de la normalité en les obligeant à se comporter d’une manière qui ne conviendrait qu’à un humain (et encore).

Je ne considère pas que mon mari doive m’obéir. Ni mes amis. Ni ma famille. Cela inclut mes chiens. Cela fait partie de mon système de valeurs et je suis heureux de le partager avec d’autres personnes qui ont la volonté de changer de manière de penser.

C’est pourquoi je parle souvent de la nécessité de passer d’une approche orientée sur la tâche (sur le comportement) à une approche orientée sur le (prendre) soin. C’est pourquoi je parle de la façon dont une telle approche nous offre un moyen de créer une relation de soutien authentique avec nos chiens.

Et surtout, pour prouver que quelle que soit la gravité des difficultés rencontrées avec nos compagnons, il y a toujours une meilleure solution que de les “corriger” ou de les punir. Pour faire comprendre que la punition ne devrait JAMAIS être utilisée, même en “dernier recours”. Pour faire comprendre que si le comportement adopté est certes important, il a toujours plus de chances d’être modifié spontanément si le chien se sent physiquement et émotionnellement bien régulé et sécurisé.

Le véritable défi que ces autres et meilleures options exigent est que nous, humains, abandonnions certaines de nos attentes centrées exclusivement sur nous mêmes. Car nos attentes sont une question de contrôle. Si nous attendons quelque chose d’un autre être vivant, nous cherchons à contrôler les résultats en fonction de nos besoins, sans tenir compte de la capacité de cet être vivant à y parvenir.

Pour se défaire de ces attentes et d’une vision du monde axée sur la “tâche à tout prix” (dont la punition est la manifestation ultime), il faut que nous réévaluions qui sont les chiens et ce dont ils ont besoin.

Je comprends qu’il soit très difficile de s’éloigner des normes sociales dont nous avons été biberonné depuis notre plus jeune âge. Pour beaucoup d’entre nous, on pourrait presque parler d’endoctrinement en ce qui concerne la notion de “bon comportement”.

Cela est d’autant plus vrai en ce qui concerne notre rapport au chien, tant le grand public a été si fortement conditionné à l’idée que les chiens sont “obéissants” et doivent être dominé par l’Homme.

J’espère que ce groupe offre une chance à toutes les personnes qui le souhaitent de remettre en question nos propres croyances et attentes.

J’ai créé cette plateforme dans le but de faire entendre autant de voix et de perspectives que possible afin de nous permettre de mieux comprendre la riche expérience émotionnelle vécue par nos chiens chiens.

A titre personnel, j’en apprends chaque jour un peu plus grâce à la générosité des contributeurs (les récents échanges avec l’ équipe indienne de Bharcs ont d’ailleurs été incroyables).

Plus nous en apprendrons sur les “chiens” et leurs besoins physiques, émotionnels et sociaux, plus nous en apprendrons sur le chien qui se trouve en face de nous, plus le recours aux punitions sera perçu comme inutile et tout juste bon à sanctionner ses tentatives de communiquer ses besoins

Commençons par prendre soin de l’autre, le comportement suivra. C’est ce dont il est question sur le groupe Dog Centred Care 🙂


Petite note du traducteur : l’illustration correspond à mon commentaire sous le post d’origine qui a été repris dans le milieu canin anglais 😉

Les paroles d’Andrew vous ont interpelé ? Vous pouvez le retrouver en webinaire sur notre site web en cliquant ici.

Nos contenus vous font écho ?

Vous avez envie de nous soutenir ?

voir plus bas
Nous suivre
Partager
Partager
Suivez-nous

Nos contenus vous font écho ? Vous avez envie de nous soutenir ?

voir plus bas
Articles liés
Sciences

Holisme, késako ?

Souvent, quand je parle d’approche holistique les gens me regardent avec des grands yeux Je pense que dans l’esprit collectif, ce terme a une consonance

Lire la suite
Mythes et idées reçues

L’illusion que ça marche

Quand j’étais petit, j’étais passionné par les tours de magie. Le propre du magicien : créer l’illusion que ça marche et ne surtout pas dévoiler

Lire la suite
Réflexions

En combien de temps ?

Une question légitime quand on investit du temps et de l’argent pour demander l’aide d’un professionnel. Elle est d’autant plus légitime lorsque l’on me contacte à bout de souffle, après avoir vu 5 autres pro avant et que votre situation ne fait qu’empirer avec le temps.

Lire la suite
Articles liés
Sciences

Holisme, késako ?

Souvent, quand je parle d’approche holistique les gens me regardent avec des grands yeux Je pense que dans l’esprit collectif, ce terme a une consonance

Lire la suite

You cannot copy content of this page